Message à ceux qui pensent que l’on ne peut rien changer parce que le monde est tel qu’il est

de | 18 février 2016
Facebooktwittergoogle_plusredditlinkedin

 

Ce message s’adresse à tous ceux qui critiquent et dénigrent ceux qui essaient de soulever des problèmes dans le but d’y apporter des améliorations. A tout ceux qui regardent les autres de haut pour leur dire que le monde est comme il est et que rien ne peut changer, qu’en haut il n’y a que des pourris donc que rien ne peut être fait. Qui critiquent et dénigrent mais sans essayer de chercher à comprendre, par intérêt ou par peur du changement.

Donc sachez que s’il n’y avait eu personne pour soulever des problèmes dans le but d’améliorer les choses ont vivrait encore dans des grottes avec la peur de se faire dévorer par des fauves. Vos femmes et vos filles seraient sous le joug du droit de cuissage. Vous ne pourriez pas vous exprimer librement sans craindre de brûler sur un bûcher ou vous faire embastiller. Vous n’auriez pas de congés payés ni de droit de grève. Vos enfants de 10 ans seraient obligés d’aller travailler au lieu d’être à l’école. Les femmes n’auraient pas le droit de vote, elles ne pourraient pas travailler sans le consentement de leurs maris et ne pourraient pas disposer de leur propre salaire. Et j’en passe, voyer ici rien que pour le siècle dernier sans parler des 200 000 ans d’histoire humaine.

Au fond vous profitez actuellement de progrès de la part de personnes que vous vous plaisez à dénigrer parce qu’ils n’auraient pas le sens des réalités. Pourquoi pas si vous aimez. Mais dans ce cas soyez cohérent et arrêtez de profiter de ce qu’ils ont pu vous apporter. C’est sûr aussi que ceux que vous avez réussis à ralentir ou stopper n’ont rien pu nous apportez, bien joué.

Donc comme vous nous le faites comprendre il semble que cela ne sert à rien d’oser soulever des problèmes. Alors dans ce cas rendez vos maisons et vos appartements pour retourner vivre dans des grottes. Donnez vos femmes et vos filles pour que l’on profite de notre droit de cuissage. Rendez vos congés payés pour que l’on puisse partir en vacance. Donner vos enfants pour qu’on les fasse travailler. Et bien sûr que les femmes n’aillent plus voter, qu’elles redemandent la permission pour pouvoir aller travailler et qu’elles redonnent leurs salaires à leurs maris.

Après c’est vous qui voyez si vous préférez ralentir le progrès et la construction de votre société parce que selon vous il n’y a rien à faire et que soulever des problèmes emmerde tout le monde. Mais comme vous pouvez le voir vous en profitez bien de ce progrès qui vous a été apporté par tous ceux qui n’avaient pas pris conscience de l’impossibilité de la chose, là ça n’emmerde plus personne.

Parce que dans un sens c’est vous qui crachez dans la soupe. Ceux qui soulèvent des problèmes essaient juste d’améliorer le goût de cette soupe justement.
Parce que sans soulever de problème, il est difficile de réfléchir à améliorer notre condition.

Bon appétit à ceux qui se reconnaîtront et bisous aux autres.

Facebooktwittergoogle_plusredditlinkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *